Aide au développement, la contraception à l'ordre du jour du prochain G8 ?

 

Selon un article de Radio Canada du 18/03/2010 « Le gouvernement Harper fait marche arrière dans le dossier de l'aide au développement qui est à l'ordre du jour du prochain sommet du G8, en juin, en Ontario. » Il s'agit donc d'une bonne nouvelle puisque nous en étions restés à ce qu'a écrit le journal Le Monde du 11/03/2010: « L'administration Obama, qui a débloqué 12 millions de dollars pour la promotion de la contraception en Afrique et en Asie, a certes rompu avec les années Bush, quand tout financement aux organisations pratiquant ou facilitant l'avortement était interdit. Mais, aujourd'hui encore, le gouvernement canadien de Stephen Harper maintient cette ligne conservatrice. »

Le premier ministre du Canada, M. Stephen Harper, est aussi le chef du parti conservateur et ce qualificatif sied bien à l’orientation de son parti. M. Harper est à la tête d’un gouvernement minoritaire depuis plus de quatre ans. Il n’est fort que de la faiblesse des quatre partis d’opposition.

 

Idéologiquement, le parti conservateur canadien se situe dans la ligne de pensée du parti républicain aux États-Unis et aussi des 30 millions d’Évangélistes de la « Bible Belt ». Bien qu’il ait des députés dans les 10 provinces du Canada, son assise principale se situe dans les Prairies de l’ouest canadien, là où se trouvent les trop fameux sables bitumineux. M. Harper lui-même vient de l’ouest. En matière de protection de l’environnement, son gouvernement est l’un des pires du monde occidental puisqu’il privilégie à outrance les compagnies pétrolières qui exploitent les sables bitumineux. Il vient d’interdire aux chercheurs de son ministère de l’Environnement de communiquer avec les médias sans permission préalable.

 

Depuis une trentaine d’années, le Canada est favorable à la planification familiale et à la contraception. Bien plus, la plupart des médecins pratiquent l’avortement sur demande régulièrement et gratuitement dans les hôpitaux et cliniques médicales idoines. Ceci, grâce au Dr. Henry Morgentaler qui a ouvert des cliniques d’avortement partout au Canada pendant près de quarante ans. Il lui a fallu comparaître maintes et maintes fois devant les tribunaux et même jusqu’en Cour Suprême du Canada qui lui a donné raison.

 

Beaucoup de députés conservateurs sont de fervents chrétiens et ils s’opposent à toute forme de planification familiale et de contraception. Inutile d’ajouter qu’ils sont aussi contre l’avortement. Cependant, ils ne peuvent revenir en arrière parce qu’ils sont très minoritaires sur ce point et que cela provoquerait une levée de boucliers et la chute de leur gouvernement.

 
 

Dans son dernier budget présenté au début de mars, le gouvernement Harper, aux prises avec un énorme déficit de $ 50 milliards, a choisi de sabrer dans les dépenses plutôt que de hausser les impôts. L’aide internationale du Canada (environ $ 5 milliards par année) sera gelée à compter de 2011 : le gouvernement compte épargner ainsi $ 1 milliard sur cinq ans.

À l’intérieur du Canada, le gouvernement Harper ne peut couper dans les montants dédiés à la planification familiale, à la contraception et à l’avortement ; en effet, ce sont les provinces qui défraient et gèrent les soins de santé selon leur bon vouloir pourvu qu’elles respectent quelques critères très généraux et pancanadiens, tels que l’universalité et la gratuité des soins. Le gouvernement Harper aurait-il l'intention de couper en tout ou en partie les fonds dédiés à la planification familiale et à la contraception à l’intérieur du budget de l’aide internationale du Canada ? Peut-être ; ce n’est pas clair. À cet égard, les partis d'opposition lui font un procès d’intention bien mérité*. Talonné de près par ces derniers, il est maintenant moins probable qu'il ne passe à l’acte. Affaire à suivre.

 

Gilles Malo, membre de Démographie Responsable au Québec

 

* Il est fortement conseillé de regarder ce court reportage vidéo où les élus des différentes formations politiques du pays s'expriment de façon claire et nette sur la planification familiale: complètement surréaliste pour un français habitué à l'absence totale de débats sur le sujet...

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir