Ecopop : fer de lance de l'écologie suisse

 

L'association Écologie et Population a déposé (2/11/2012) plus de 100.000 signatures, 120.700 exactement (1), en faveur son projet d'initiative populaire lancé au printemps 2011 et intitulé « Halte à la surpopulation – Oui à la préservation durable des ressources naturelles ». Une votation pourrait donc avoir lieu sur ce sujet d'ici à 2015.

 

 

Son projet est par ailleurs soutenu par les Verts’libéraux ainsi que certaines sections locales des Verts qui ont participé à la récolte des signatures, mais aussi par d'éminentes personnalités écologistes suisses :

- Franz Weber, lui même à l'initiative d'une votation visant à limiter les logements secondaires à 20 % des logements totaux, et acceptée par la population et les cantons en mars 2012.

- Philippe Roch ancien Directeur de l'Office fédéral Suisse de l'environnement dont on lira par ailleurs avec grand intérêt l'interview publiée ce jour (4/11/2012) dans LeTemps.ch où il déclare entre autre : « Il y a inadéquation entre la population et les ressources disponibles. Au niveau global, nous consommons l’équivalent d’une fois et demie ce que la planète peut produire. En Suisse, la population a doublé depuis la fin des années 30. Malgré une situation économique favorable, nos espaces de liberté diminuent, notre qualité de vie est dégradée par le béton et les voitures. Sachant que la Suisse consomme trois fois ce que son territoire peut produire, nous sommes déjà au-dessus de la limite, alors qu’un excédent de 80.000 personnes s’installe chaque année. Ce n’est pas durable.»

 

Le projet lui-même est disponible intégralement ici.

Dans son premier paragraphe le texte dit ceci : « La Confédération s’attache à faire en sorte que la population résidant en Suisse ne dépasse pas un niveau qui soit compatible avec la préservation durable des ressources naturelles.»

Or pour comprendre cette proposition, il faut savoir que la densité de population, basée sur la surface totale de la Suisse (c'est-à-dire montagnes comprises) est déjà de 194 hab/km² (à comparer aux 115 hab/km² de la France). Cependant, les régions alpines inhabitables et inexploitables (sauf par des stations de ski énergivores) représentent plus de la moitié du territoire. Et donc en réalité, la densité (réelle) de peuplement est proche des 450 hab/km², ce qui place alors la Suisse au rang des pays européens les plus densément peuplés (2), au dessus des Pays-Bas et de leurs 403 hab/km².

Au passage, impossible de ne pas citer, sans une certaine amertume, cet accablant constat de swissworld : « En allant du lac Léman au lac de Constance, on ne traverse jamais de lieux inhabités. Le paysage révèle toujours la présence de l'homme. Quitte-t-on une ville ? La suivante est déjà en vue. Les villages se touchent presque.»

De toute façon, sur le plan environnemental, la situation de la Suisse n'est absolument pas durable. Selon le Global Footprint Network et l'organisation britannique Population Matters, la Suisse est classée 17ème sur 149 pays analysés sous l'angle de leur empreinte écologique et ce derrière 2 autres pays européens, les Pays-Bas (10ème) et la Belgique (14ème) : classement global disponible ici.

Interrogée par La Tribune de Genève (02.11.2012 ) sur ce sujet, Sabine Wirth membre du comité directeur d'Ecopop déclare que « Idéalement la Suisse devrait compter 4 millions d'habitants ». Ce chiffre est d'ailleurs plus optimiste que celui qui découle de son empreinte actuelle, mais Ecopop estime à juste titre que l'empreinte de ses compatriotes devrait pouvoir baisser.

 

La piste proposée par Ecopop pour faire face à la surpopulation de la Suisse ne consiste évidemment pas à réduire le taux de fécondité puisque celui-ci est de 1,5 enfants par femme, mais à limiter l'installation à demeure de personnes étrangères : « La part de l’accroissement de la population résidant de manière permanente en Suisse, qui est attribuable au solde migratoire, ne peut excéder 0,2 % par an sur une moyenne de trois ans.»

Cette proposition vaut à Ecopop d'être qualifié de xénophobe par ses détracteurs. Ceci est fort injuste, car qu'en est-il exactement des chiffres de l'immigration en Suisse. Comme il a été mentionné plus haut, officiellement et légalement, la Suisse accueille 80.000 personnes par an, ce qui sur une population de 8 millions d'habitants représente 1% de sa population. Ce pourcentage est à comparer avec les chiffres français de l’immigration : si nous devions accueillir 1% de notre effectif actuel ( ~ 64 millions), cela conduirait à 640.000 entrées. Or rappelons que les 200.000 entrées officielles sont déjà sujettes à d'intenses polémiques, et que les 0,2% (proposés par Ecopop) appliqués à la France correspondraient néanmoins à l'accueil de 128.000 personnes...

 

Mais bien évidemment, Ecopop ne se contente pas de cette unique proposition qui a elle seule ne saurait résoudre la question de la surpopulation au niveau planétaire. L'association écologiste Suisse demande à ses concitoyens d'agir en amont du problème, à savoir de tenter de freiner l'explosion démographique encore en cours dans les pays du sud. La proposition dit en effet ceci : « Sur l’ensemble des moyens que la Confédération consacre à la coopération internationale au développement, elle en affecte 10 % au moins au financement de mesures visant à encourager la planification familiale volontaire.»

 

 

(1) Sur 143.000 estimées. Mais pour des raisons économiques certaines communes n’ont pas encore tout comptabilisé.

(2) 480 habitants/km² pour le "Mittelland", au centre de la Suisse, selon le Secrétaire général de l'organisation, Andreas Thommen

 


Que pensent nos compatriotes des propositions d'Ecopop ? Voici un "copier-coller" des commentaires de lecteurs suite aux articles que deux grands quotidiens français ont consacré son initiative.

Le Figaro : « Suisse : pour une immigration fixée »

- Excellente initiative qui a le mérite de mettre la question démographique au cœur de la problématique écologique. Puisse ce genre de démarche faire des émules en France. Le tabou doit cesser sur le problème de la surpopulation.

- Bravo à nos amis écologistes suisses d'Ecopop. Espérons que leur initiative fera des petits dans les autres pays européens surpeuplés tels que les Pays-Bas (403 hab/km²) et la Belgique (355 hab/km²). Dans une moindre mesure, le problème se pose aussi en France et nos écolos "officiels" devraient s'interroger sur la question de la surpopulation, si ce n'est française, du moins mondiale...

- Bravo pour cette initiative ! Les Suisses ont ce que l'on appelle du bon sens ! C'est un aspect de l'écologie qui, malheureusement, n'a pas effleuré nos écolos français !

- Les Verts de France devraient en prendre de la graine.

- Bravo, l'écologie passe évidemment par la maîtrise de l'immigration. Cela s'appelle le volet social de l'écologie, facette de l'écologie ignorée de nos Verts pas très écolos.

- Bravo les suisses ! Votre pays est magnifique et les gens accueillants. J'aime ce pays avec ses langues différentes et l'intelligence de ses citoyens. Vous êtes un modèle pour EU. Protégez vos frontières et votre manière de vivre. La Suisse accueille plus de 300.000 frontaliers français qui travaille sur le territoire. La région frontalière Savoie et Hte-Savoie est la région de France où il y a le moins de chômage et une des régions de France la plus prospère. Elle n'a pas de leçons à recevoir des certains jaloux. ZUT pour eux.

- Heureux pays ou de tels choses peuvent donner droit a un référendum. Voilà ou se trouve la vraie démocratie.

- Le plateau suisse, qui s'étale d'est en ouest sur 400 kilomètres entre Jura et Alpes, a une des densité les plus forte au monde, 480 habitants au km².

- Juste une petite précision: en Suisse nous avons des verts "de droite" et des verts "de gauche".

- Suisse, un pays où le mot démocratie n'est pas galvaudé, rien à voir avec la France.

- Mon dieu, ils ont des écolos intelligents eux ! Et oui ça n'est qu'un constat sur un paquet d'autres ! C'était évident en prime !

- En Suisse le peuple est souverain ! Le gouvernement gère la volonté du peuple! Si le peuple n'est pas d'accord il peut le dire! Sans grèves,sans révolutions! La Suisse est une démocratie!

- Bravo les Suisses, mais je m'étonne que ce soit les écolos qui demandent cette décision!

- Les Verts suisses ne seraient pas comme les Verts français, "on nous aurait menti"!

- Je signale à l'aimable assemblée ici réunie qu'il existe en France un parti politique défendant les mêmes vues que cette organisation suisse : le parti de l'In-nocence, dont le président est l'écrivain Renaud Camus.

- Un seul mot "BRAVO"!

- Ce n'est pas dans notre pays qu'une telle mesure serait prise. Nous aurions avantage à avoir des Suisses à la tête de notre gouvernement.

- Des gens de bon sens, il y en a encore en Europe !

- Raisonnement parfaitement logique. Il faut l'assortir d'une vraie politique de la famille qui fasse en sorte que la population authentiquement Suisse atteigne un taux de natalité suffisant: c'est la recette gagnante. A mille lieux de l'aveuglement français, où les gouvernants et spin doctors de l'économie se réjouissent de l'augmentation de la population totale et du maintien du taux de natalité sans se rendre compte que cela n'assure que le développement des grandes surfaces: que reste-il comme revenu en France à la fin ? Du déficit public et du terreau dans lequel se développe l'islamisme radical.

- Que je les envie, ces Suisses! Ils disent tout haut ce qu'aucune homme politique en France, et même pas le FN, n'oserait débattre.

- Les suisses sont de très bons gestionnaires. Ils ont par exemple le meilleur système de transport ferroviaire du monde. Mais le meilleur système de transport du monde ne peut pas transporter le monde entier au risque de périr sous le poids que cela représente...

- Je comprend la Suisse, ses paysages magnifiques et protégés!

- Du bon sens

- Bravo les Suisses, de vrais écologistes vrais et défenseurs de la nature ! On ne peut pas demander à un territoire de recevoir et de nourrir plus que sa capacité d'accueil naturelle lui permet ! Les nôtres sont tellement dans le "prosélytisme" si on peut appeler ça comme ça... Qu'ils sont sourds à toute idée raisonnable... Tout est bon pour se faire élire même la destruction d'une partie de l'Europe.

- Les Suisses sont très intelligents. A quand la même chose en France ? N'est-ce pas Monsieur Rocard qui a dit "qu'on ne pouvait pas accueillir toute la misère du monde" ?

- C'est vrai que c'est petit la Suisse, faut la préserver.

- Ils ont bien raison, au moins ils savent protéger leur pays !

- Déjà on pourrait supprimer les allocations familiales, ça protégerait les ressources et ferait de belles économies dans nos finances publiques.

- Comme quoi le vert Suisse et le vert Français, sont 2 couleurs différentes.

- Et nous on aimerait bien ... imiter les helvètes.

- Chez nous, ils veulent qu'on accueille tous les volontaires du monde ! Pas ceux qui travaillent mais ceux qui ont besoin d'aides !

- On attend EELV....

- C'est une démarche tout à fait normale. Très normale. Schengen est bon pour pérenniser les habitudes d'ouverture pas pour les renverser. Les lois d'aide aux jeunes mères doivent être renforcées.

- Heureux Suisses qui ont des Verts responsables! On veut bien les récupérer et leur envoyer Duflot à la place!

- On se prend à rêver que cet éclair de lucidité chez les Verts suisses vienne frapper les Verts français... Mais, j'en doute... Ici, c'est plutôt le syndrome "arche de Noé"... L'arche étant la France bien sûr...

- Hélas, je croyais que c'était en France !

- Ils ont des écologistes intelligents en Suisse, que les nôtres en prennent de la graine.

- Ces Verts là sont à l'avant-garde, ils ont compris que le problème de la surpopulation mondiale mettait à terme le pays en danger.

- On appréciera l'argumentaire des écolos suisses ! Il est étrange qu'ils n'aient pas du tout la même vision de l'immigration que celle de nos EELV frenchies. Quand on voit comment on vit en Suisse, j'y suis en ce moment, on réalise qu'ils anticipent le problème de l'immigration mille fois plus tôt que nous. Pour un français, les immigrés ici sont quasi-invisibles et savent se tenir.

- Alors là,moi qui suis pas du tout graphomaniaque pétitionnaire, je signe deux, trois, mille fois... Enfin des gens lucides... Les natalistes religieux sont la plus grande peste qui soit avec leur "croyance" en la vie. Ce sont eux qui alimentent le poison, le cancer qui ronge notre planète: la surpopulation qui entraîne guerres et désastre peut-on foutre au monde des enfants dans l'enfer qui les attend...

- Un million d'habitants tous les dix a été la croissance récente. Le plateau suisse de Genève a Sait Gall devient une vaste conurbation. L'élargissement des voies de transit est freinée pour ne pas accroître la circulation par effet d'appel. Les perspectives parlent de dix millions d'habitants en 2030. Il est à souligner que la croissance est très équilibrée entre villes et villages de toutes régions qui voient leur population augmenter partout.

- Enfin, certains acceptent de parler de ce problème...

- La bétonneuse Dufflot. Enfin verte... De rage...

- Voilà de vrais écologistes. EELV devrait s'en inspirer mais Mme Duflot et ses collègues n'en ont que faire de l'écologie, ne pensant qu'à bétonner le territoire pour loger une population qui croit de façon exponentielle avec toutes les catastrophes environnementales et sanitaires qui nous attendent.

- Les Verts suisses seraient-ils plus intelligents que les nôtres?

- Les Verts Suisse sont plus intelligents que les Verts Français, la preuve !!!!

- Les Verts suisses sont donc plus intelligents que les nôtres

- Ne touche pas à mon lingot !

- Ils ont tout à fait raison !

- Duflot devrait aller en formation en Suisse

- Nouvelle trouvaille des suprémacistes honteux.

 

Le Monde : « Suisse : des écolos veulent freiner l'immigration pour protéger la nature »

- Le but de la réduction de la population c'est de laisser ouverte la possibilité de rencontrer un autre différent, tout sauf un nombrilisme. Continuons le tabou de ne pas toucher au sexe reproductif, et nous finirons tous égaux et monotones

- Des écolos réalistes, ce serait bien chez nous pour remplacer nos ayatollahs verdâtres.

- C'est vrai ça, au fond : ces immigrés vont salir la neige, ou l'eau des lacs et peut-être même les trottoirs et les hébergements pour SDF. Les montagnes vont se couvrir d'êtres humains très bronzés, noirs même et faire obstacle à l'ensoleillement : une vrai catastrophe pour les stations de sport d'hiver très snob. Ceux qui ne pourront pas monter devront se contenter du jet d'eau du lac de Genève pour se laver au lieu des jolis torrent montagnards. Pas de pain ? Donnez du chocolat !

- Le solde migratoire de la Suisse est de 1.2% annuel, soit plus que la croissance FR(0.8%). La Suisse accueille chaque année l'équivalent de 2.5% de sa pop. en nouveaux immigrants, ce qui, à l'échelle de la France, représenterait près de 1.5M d'immigrés par année ! Votre saillie est donc déplacée,même si, à titre personnel, je suis contre toute limitation de l'immigration en Suisse, qui est une grande richesse pour ce pays (et je ne parle bien entendu pas des exilés fiscaux qui sont environ 6000 en tout !)

- Certes il y a de la neige en Suisse, mais dessous ? On pourrait s'attendre à une terre fertile. Or en fait, c'est de moins en moins le cas. Lorsque la neige fond, les suisses voient avec amertume que la partie "habitable" de leur pays n'est qu'une vaste zone bétonnée. Mais comment pourrait-il en être autrement lorsque l'on sait que le "plateau", où vivent les 2/3 d'entre eux, connaît une des plus fortes densité de peuplement de toute l'Europe, à savoir 450 hab/km² (à comparer à nos 115 hab/km²).

- Et pourquoi pas ? Il ne s'agit pas forcément d'humains très bronzés.. Mais simplement de connaître et reconnaître ses limites naturelles ? Mais vous vivez sans doute loin de tout ces problèmes... Continuez à manger votre chocolat..

- Voilà la vraie nature des écolos, bientôt retour à la terre. Travail, famille, patrie replions nous sur nous!

- "La vraie nature des écolos"... La discrimination de votre commentaire envers les écologistes est bien plus réelle que celle des écologistes envers l'étranger. Faite l'effort de vous écarter un moment des stéréotypes véhiculés par les médias et les ultra-libéraux, et vous découvrirez un mouvement profondément égalitaire, qui œuvre tant pour la reconnaissance des droits des étranger, que ceux des femmes et de l'environnement.

- Ils ont peut-être raison ? Finalement pourquoi devrions nous supporter tous ces gens qui viennent polluer ? Le problème pourtant en Suisse est que l'on mange à tous les râteliers. Le beurre, l'argent du beurre et si possible la crémière en prime. Les suisses font moins la fine bouche quand il s'agit d'accepter l'argent, souvent d'origine sulfureuse, de tous ces potentiels migrants, au moins au plan fiscal !

- Faut-il aussi réduire les naissances des petits suisses ou est ce seulement la démographie immigrée qui pose problème ? Autrement dit, l'impact écologique d'une population ne serait-il pas le même selon son origine ? Bref pour le dire clairement, il y aurait des races plus écologiques que d'autres. On sait où mènent ce genre de considérations.

- En l'occurrence l'accroissement naturel de la Suisse représente 10% de celui dû à l'immigration. Alors que le territoire suisse est plus de 10 fois plus petit que le territoire français, la population n'est "que" 7,5 fois moindre. Le ratio est en fait bien plus spectaculaire si l'on considère que la moitié environ du territoire suisse est inhabitable (contre quelques % en France). Ceci dit je suis contre toute limitation de l'immigration,mais il ne faut pas caricaturer non plus.

- Non ce n'est pas une question de race. La démographie est étalée dans le temps et permet a un pays d'anticiper les besoins, l'immigration est immédiate, et souvent illégale, et quand elle est de masse, elle entraîne forcement de l'urbanisme sauvage qui n'est jamais bon pour l’environnement. Rien a voir avec la race mais avec une gestion intelligente de l'urbanisme, de l'usage des ressources naturelles, et une préservation de la nature essentielle pour contrebalancer les émissions accrue de CO2.

- Les écologistes suisses semblent avoir une belle longueur d'avance sur leurs homologues français. Ceci étant, ils ne nous facilitent pas la tâche, car ce système de votation (que beaucoup d'entre nous leur envient) risque fort d'être repoussé, par nos dirigeants, aux calendes grecques de peur que ce type de question "politiquement incorrect" soit aussi un jour proposé à nos concitoyens...

- La Suisse est une véritable démocratie, et je fais partie de ceux qui leur envient ce système. Cela dit, nos dirigeants aiment trop le pouvoir et la manipulation pour nous jamais nous donner le choix. Nous sommes pour eux des sujets, et à l'occasion des sujets d'expérience.

-Vu que l'immigration est un outil purement mercantile pour droper la croissance. C'est décroissant.

- Un stage pour Duflot en Suisse ?....

- Il me semble que du point de vue de l'organisation suisse "Ecologie et Population" (qui est à l'origine de cette votation), Mme Duflot et son parti n'ont d'écologiste que le nom. En effet, EELV est pour un accroissement de l'immigration. Que l'on bétonne un peu plus notre pays et que notre empreinte écologique ne fléchisse pas, tout cela leur importe peu...

- Ben on comprend pourquoi ils votent contre l'adhésion à l'UE... Et pourquoi les accords bilatéraux les satisfont pleinement : ils ont le beurre, l'argent (!) du beurre et en plus la crémière (l'UE) leur dispense bénévolement ses faveurs !

- I = PAT semble irréfutable, l'Impact de la population humaine s'ajoute, à Technique donnée, aux Activités (niveau de vie) des hommes. La décroissance matérielle devrait, sur une planète (ou un territoire) dont on a dépassé la capacité de charge, s’accompagner de décroissance démographique. Ce point de vue est-il afférent à un parti politique ou simplement correspondre au bon sens ?

- +1 : La décroissance démographique est une nécessité, et sa gestion un sujet essentiel. L'accroissement du PIB n'est pas une solution, c'est une catastrophe.

- La vraie question est posée ! Quand est-ce que la décroissance démographique est enclenchée et sérieusement pilotée à l'échelle de la planète ? Car la Suisse est sur la planète Terre !

- "Si l'on estime que les migrants vont atteindre le niveau [de vie, NDLR] moyen des Suisses dans le futur, ce développement n'est pas du tout durable à la longue".. On peut aussi, comme alternative, imaginer que les Suisses dans le futur vont atteindre le niveau de vie moyen des migrants. Pourquoi se limitent-ils aux seuls migrants ? On pourrait aussi y inclure les Africains, les Indiens, les Indonésiens et tous les autres mais .... surtout... surtout.... pas touche à notre niveau de vie !

- Pourquoi les gros mots. La Suisse est une démocratie exemplaire. Attendons de voir ce que son peuple décide. Et le niveau de vie n'a rien à voir. On en reparle et d'ici là cool !