Avril 2009: extrait du journal Libération du 18 et 19 avril

 

En page 17, sous le titre "Grève du 3° ventre un débat fécond", Mourad Guichard écrit:

Deux enfants, ça va. Un troisième bonjour les débats. C'est le député Verts Yves Cochet qui a ouvert la boite de Pandore le 4 avril à Paris au cours d'un colloque d'Entropia, la revue de la décroissance. Sa solution pour lutter contre la crise écologique et économique? Une directive baptisée "grève du troisième ventre", qui inverserait l'échelle des prestations familiales. «Aujourd'hui plus on a d'enfants, plus on touche. Je propose qu'une famille continue de percevoir des aides pour les deux premiers enfants, mais que ces aides diminuent sensiblement à partir du troisième » avait déclaré le député.

"Anti-France". Depuis, notamment sur les forums Internet, les critiques pleuvent: les groupes attachés à la valeur famille lui reprochent "un délire malthusianiste"; la gauche le soupçonne de vouloir pénaliser les familles étrangères; et l'extrême droite crie à "l'anti-France"et à "la mort de l'occident" si l'on incite les familles européennes à la dénatalité. Interviewée par Libération, la démographe France Prioux explique la dangerosité d'une telle mesure: «cela aurait des effets assez déplorable. Ce serait une remise en cause pure et simple de la politique française, axée sur le troisième enfant. Celle qui permet à notre pays d'avoir une meilleure situation démographique que nos voisins allemands, par exemple.» En aparté, la directrice de recherche à l'Institut national d'études démographiques (Ined) s'interroge ironiquement: «Pourquoi ne pas pousser la logique jusqu'au bout et appeler au non-renouvellement de l'espèce? »

En déplacement à Orléans pour la campagne des européennes, Jean-Paul Besset, tête de liste d'Europe écologie pour le Grand Centre et cofondateur de la revue Entropia, a tenté d'analyser la démarche de son compagnon d'armes: «Yves [Cochet] adore la provocation. Il veut mettre l'accent sur la gravité de la crise et je lui donne raison sur la forme. Mais sur cette disposition précise, il est à côté de la plaque.» Les seuls qui semblent vraiment le comprendre sont les militants de "Démographie Responsable". Rémi Manso, le président de cette association regroupant des écologistes décroissants, juge qu'écologiquement «la France dépense trop. Notre pays consomme l'équivalent de deux ou trois planètes chaque année [si toute la planète consommait comme la France, cela nécessiterait les ressources de deux à trois fois la Terre, ndlr]» dénonce-t-il.

"Stabiliser". Yves Cochet, lui, expliquait lors du fameux colloque qu'« un enfant européen [ou douze enfants burkinabés] coûtait [tout au long de sa vie] l'équivalent de 620 trajets Paris / New York». «Pour réduire ce coût, il faut jouer sur plusieurs leviers, dont la baisse de la consommation, mais ça ne sera toujours pas suffisant, prévient Rémi Manso. L'Ined lui-même annonce une augmentation de la population à moyen terme. Ce qu'il faut aujourd'hui c'est stabiliser le nombre d'enfants, à défaut de pouvoir le réduire.»

En lançant son missile, Yves Cochet -difficilement joignable depuis cette affaire- savait qu'il provoquerait un début de polémique. A ce point, certainement pas.

 

 

Réponse de notre association sur la proposition de "grève du 3°ventre"

La proposition d'Yves Cochet est courageuse et il faut applaudir qu'enfin un personnage public relativement connu lève le tabou. Il est important de comprendre que quelles que soient les bonnes volontés en matière d'écologie, elles seront balayées si nous sommes trop nombreux.
Beaucoup de réactions ici font part de la lenteur et de l'inertie des mécanismes démographiques. Ils mettent en doute l'efficacité de la restriction de la natalité parce que ses effets seront lointains. Cela doit au contraire nous encourager à le faire, il ne faut pas agir pour demain mais pour un peu plus loin. Imaginons en 2100 un monde avec 12 milliards d'habitants ou un monde à 3 milliards d'habitants. Lequel sera le plus vivable ? Le moins générateur de conflits ? Le plus susceptible de respecter la nature et les autres espèces ?
Il faut donc commencer maintenant dans les pays peu développés pour l'effet démographique comme dans les pays développés pour la valeur d'exemple et aussi parce que c'est là que chacun consomme le plus. Dans ce cadre, cesser d'encourager financièrement la natalité est une mesure sage et responsable, elle n'a rien d'anti-humansite, bien au contraire elle prépare à l'inverse un monde qui pourrait être moins coercitif et moins pollué. Ne nous trompons pas, plus nous serons nombreux plus nous ferons le lit des contraintes futures.

 

Le débat continue...

http://www.libeorleans.fr/libe/2009/04/grve-du-troisim.html?cid=152231279#comments

Plus une liste (non exhaustive) des lieux de débat sur le sujet:

http://environnement.blogs.liberation.fr/noualhat/2009/04/comment-poser-l.html?cid=152233499#comment-152233499

http://www.marianne2.fr/Yves-Cochet,-le-fils-fatigue-de-Malthus_a177995.html?com#com_678790

http://www.marianne2.fr/Pour-Yves-Cochet,-le-peril-vert,-c-est-les-bebes!_a177984.html?com#comments

http://www.eco-echos.com/dotclear/index.php?2009/04/12/415-faire-ou-ne-pas-faire-d-enfants&cos=1

http://www.ecologie-blog.fr/ecologie/ecologie-et-demographie.html/comment-page-1#comment-387

http://laurent-samuel.over-blog.com/article-30515336-6.html#anchorComment

 

20/04/09

Chronique de Bernard Maris sur France Inter

http://www.radiofrance.fr/franceinter/chro/lautreeconomie/index.php?id=78730

 

22/04/09

Nouvel article sur Envirolex.fr
 
http://www.envirolex.fr/presse/environnement/actualite_droit-de-l-environnement_1373_de_%C2%AB~~Gr%C3%A8ve~du~troisi%C3%A8me~ventre~%C2%BB.asp

 

27/04/09

Nouveau lieu de débat, sur le blog de Corinne Lepage
 

http://corinnelepage.hautetfort.com/archive/2009/04/20/corinne-lepage-refuser-et-imaginer.html