Les kényans sont invités à réduire la croissance de la population

 

Traduction d'un article paru le 30/10/2012 sur le journal kényan Daily Nation


Un plan pour stopper la croissance rapide de la population du Kenya a été décidé mardi. Un appel a été lancé aux citoyens pour utiliser les méthodes de planification familiale.

La « politique de population pour le développement national » officiellement lancée par le ministre de la Planification (Wycliffe Oparanya) propose de réduire de moitié le nombre moyen d'enfants auquel les femmes kényanes donnent naissance.

La démarche vise à inverser la croissance rapide de la population dans la prochaine décennie.

Cette politique, qui a été élaborée par le Conseil national pour la population et le développement(CNPD), propose que les femmes du Kenya donnent naissance à 2,6 enfants en moyenne au cours de leur âge fécond (entre 15 et 49 ans). À l'heure actuelle, les femmes donnent naissance en moyenne à 4,6 enfants.

La population devrait atteindre les 77 millions en 2030, date de l'expiration du plan de développement économique « Vision 2030 ».

S'exprimant lors du lancement de ce programme, le Dr Edward Sambili a appelé les jeunes couples à prendre au sérieux méthode de planification familiale pour que le pays puisse inverser la croissance rapide de la population.

Le recensement de 2009 et les résultats du logement publiés en août 2010 ont révélé que la population du Kenya a augmenté de dix millions de personnes depuis le dernier recensement en 1999, soit une moyenne d'un million de personnes supplémentaires par an.

Le Dr Sambili a appelé à des mesures urgentes pour inverser la croissance de la population : « je demande aux jeunes couples d'adopter des méthodes de planification familiale pour que la nation affronte avec succès les défis posés par l'augmentation de notre population ».

M. Oparanya a déclaré que la politique de gestion de la population irait jusqu'à son terme afin que les Kenyans puissent bénéficier d'une bonne qualité de vie.Les députés ont adopté cette politique en octobre de cette année, deux mois après qu'elle ait été déposée au Parlement par le ministre du Plan.

Selon la directrice adjointe chargée de la recherche et de l'élaboration des politiques au CNDP, Mme Lumumba Vane, le Conseil va diffuser cette campagne à travers le pays pour renforcer les programmes en cours visant à maîtriser la population du pays via la planification familiale. La campagne sera diffusée dans un langage simple depuis le niveau national jusqu'au niveau du comté et de la communauté.

 

  

Un jour de grève des transports, des kényans se rendent au travail (05/01/2010)

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir