L'explosion démographique influe sur le changement climatique
 
 
Invité sur l'antenne de Europe 1, il a répondu aux questions de Guillaume Cahour (intégralité de l'interview).
Le script des deux extraits concernant les problèmes posés par la croissance de la population mondiale :
 
2:15 « Ce qu'on voit, c'est l'impact de l'homme sur la Terre. Est-ce que vous imaginez que quand je suis né, on était un peu plus de 2 milliards. Aujourd'hui on va être 7 milliards en juillet août prochain. C'est à dire que dans ma génération on va voir la population du monde tripler : mais c'est inouï ! On est en train de consommer la Terre parce qu'on vit dans une culture de consommation et vous savez, c'est toujours le chiffre que je cite, mais si tout le monde vivait comme un américain, on ne peut "nourrir" sur la Terre que 1,4 milliard de personnes et on est 7 milliards !
On ne pourra jamais vivre comme les américains à 7 milliards. Si tout le monde avait des voitures comme les américains, il y aurait aujourd'hui non pas 800 millions, mais 5 milliards de voitures sur Terre. C'est le rêve des chinois, de tous les indiens d'avoir une voiture, mais il n'y a pas assez de caoutchouc pour faire les pneus, pas assez de métal, pas assez d'essence. Donc on a besoin d'une "révolution", pas politique, économique ou scientifique, mais culturelle, je dirais même spirituelle. Il faut qu'on apprenne à vivre autrement : c'est hyper compliqué cela.»

5:50 « Ça va être compliqué de changer notre mode de consommation, parce qu'en fin de compte, c'est le commerce qui dirige le monde. Tout le monde a envie de consommer, tout le monde a envie d'acheter. Vous savez, je disais l'autre jour que le Nigeria fait autant d'enfants que toute l'Europe réunie. Et tous ces gosses là, quand ils auront 20 ans, ils vont avoir envie de consommer comme nous et ils ne le pourront pas.»
 
 
Reprise de cette interview sur Atlasinfo.fr